Brive-la-Gaillarde (Corrèze)

Pôôvre de Richebourg !

Brève
09/09/2009

De Richebourg est le plus gros sponsor du Club de rugby de Brive.

Le groupe a décidé de mettre en liquidation judiciaire l'une de ses filiales, la société Air Cargo,. Les 337 salariés sont menacés de chômage.

Le groupe qui emploie 50 000 travailleurs dans 31 pays et 7 continents a triplé son chiffre d'affaire entre 2004 et 2008 et ses bénéfices ont augmenté de 50% entre 2007 et 2008. Il a largement les moyens de maintenir tous les emplois !

Transcom - Favars (Corrèze)

Les travailleurs de Transcom ne se laissent pas faire

Brève
09/09/2009

Pour les actionnaires du centre d'appel Transcom installé à Favars près de Tulle, la crise est un bon prétexte pour accentuer l'exploitation des travailleurs, et l'été une bonne période pour tenter de faire passer les sales coups.

Le plan annoncé en juillet prévoyait une réduction, une modulation et une annualisation du temps de travail !

Mais la réaction des Transcom a été massive dans tous les centres comme dans celui de Favars et devant la mobilisation, la direction a du renoncer à faire passer son plan pendant l'été et devra revoir sa copie.

Limousin

Les licenciements n’en finissent pas…

Brève
08/09/2009

La région Limousin est l'une des régions les plus touchée du pays par l'augmentation du chômage : l'emploi a reculé de 2,4 % en un an soit 3700 emplois en moins et principalement dans l'industrie.

Et les annonces de plans sociaux et de fermetures d'entreprises continuent : pour le mois de septembre, rien qu' à Limoges l'usine de charcuterie industrielle Madrange annonce un plan de suppression d'environ 209 emplois, les chaussures Raoul Lalet annoncent le licenciement de 43 travailleurs et la fermeture de l'entreprise.

Alors, lorsque politiciens et journalistes nous annoncent « la fin de la crise », ils mentent effrontément car de plus en plus de travailleurs et leur famille se retrouvent confrontés au drame du chômage

Limoges (Haute-Vienne)

Economies, environnement et… hygiène !

Brève
08/09/2009

La vice-présidente de Limoges-Métropole, Aline Biardaud vient d'annoncer que désormais, à partir du 5 octobre, dans les 17 communes, la collecte des ordures ménagères ne se fera plus qu'une fois par semaine, et une fois toutes les deux semaines pour les déchets recyclables, excepté pour le centre ville de Limoges.

Et d'expliquer que c'est un avantage pour la population, car cela permettra de ne pas augmenter les taxes (pendant combien de temps ?) et que les camions roulant moins, ils produiraient 9Otonnes de CO2 en moins. Car Aline Biardaud, élue sur la liste de gauche se réclame en plus de l'Ecologie !

La collecte effectuée deux fois par semaine, pour bien des quartiers, ce n'était déjà pas suffisant et les poubelles débordant sous les fenêtres des appartements dans les quartiers populaires, carrément insupportables. Cela va donc être pire !

La population voit chaque année les impôts locaux revus à la hausse, ce serait la moindre des choses qu'ils servent en priorité à assurer des services corrects pour tous.

St Junien (Haute-Vienne)

la maternité de Saint Junien doit être maintenue !

Brève
08/09/2009

La maternité de l'hôpital de Saint Junien, seule maternité de proximité sur le département (celles de Saint Yrieix et Bellac sont fermées depuis plusieurs années) et qui accueille des patientes de l'Ouest du département de la Haute Vienne mais aussi d'une partie de la Charente va fermer fin septembre, « provisoirement » selon la direction. Il manquerait deux gynécologues obstétriciens.

Mais personne ne se fait d'illusions : elle risque bien de fermer définitivement, la pénurie de médecins spécialistes en fournissant l'occasion.

Et c'est l'Hôpital Mère Enfant du CHU de Limoges qui devra absorber la plus grande partie des cinq ou six cent accouchements annuels de la maternité alors que ce service est déjà au bord de l'engorgement.

La fermeture définitive de cette maternité serait un mauvais coup pour la population de tout le département, mais il n'est pas dit que le personnel de l'hôpital et la population du bassin de Saint Junien le permettent.