La Nouvelle République :  Deux candidates " pour lutter contre le capitalisme "

Article de presse
16/05/2012

C'est devant une quinzaine de militants que Lutte ouvrière a présenté ses candidats pour les législatives, hier en fin d'après-midi, salle Barbara, à Châteauroux. Élisabeth Milon, 62 ans, porte-parole de LO dans l'Indre, se présentera dans la première circonscription, avec Micheline Momot pour suppléante. Dans la seconde circonscription, c'est Catherine Moreau, enseignante, qui sera candidate, au côté de Véronique Gélinaud.

Le parti, qui présentera des candidats dans toutes les circonscriptions de métropole, souhaite se démarquer des autres formations de Gauche, comme lors de l'élection présidentielle. « Nous proposons des listes séparées car nous voulons défendre le communisme, explique Élisabeth Milon. Le Front de gauche, ce n'est pas la même chose ; ce n'est pas un programme de gouvernement que nous développons. Nous serons unis dans les luttes, oui, mais pas dans un gouvernement ou des élections où nous n'aurions plus la possibilité de dire ce qui nous paraît essentiel. »

Ce qui leur paraît essentiel, c'est la lutte contre le capitalisme sauvage. « Nous avons été débarrassés de Sarkozy, nous n'allons pas nous en plaindre. Mais nous ne sommes pas débarrassés des grands groupes qui ont le pouvoir et nous cognent dessus, enchaîne Catherine Moreau. Il n'y a pas de raison qu'on accepte la politique de ces grands groupes. »

Les militants de LO seront présents sur les marchés et aux portes des entreprises. Aucune réunion publique n'est en revanche prévue. « Nous voulons avant tout aller discuter avec les gens dans la rue, aller à leur rencontre », conclut Élisabeth Milon.

T.R.

© La Nouvelle République - édition de l'Indre (16/05/2012)