La République du Centre :  Lutte Ouvrière défend les travailleurs

Article de presse
15/02/2010

Vincent Chevrollier mènera la liste départementale en Eure-et-Loir. Il appelle à la mobilisation des salariés.

Vendredi, en fin d'après-midi, à Chartres, Lutte ouvrière a dévoilé son programme pour les élections régionales.

Respectivement tête de liste régionale et départementale du parti, Farida Megdoud et Vincent Chevrollier dénoncent « le contexte actuel où il y a de nombreux licenciements et, en même temps, où les entreprises du CAC 40 font des bénéfices. Le gouvernement fait payer la crise aux travailleurs, qui doivent se mobiliser pour inverser le cours des choses ».

La première volonté de Lutte ouvrière est d'interdire les licenciements - « 500.000 en 2009. Et un million de personnes sont en fin de droits ». Farida Megdoud et Vincent Chevrollier sont conscients des difficultés connues actuellement par les entreprises, et proposent une solution simple : « Si elles n'ont pas les moyens en ce moment, il faut aller chercher dans les bénéfices passés. Ces bénéfices doivent servir à maintenir l'emploi ».

« On se croirait au Moyen Âge »

L'autre cheval de bataille de Lutte ouvrière est le droit de regard des travailleurs sur les comptabilités. « Il faut lever le secret commercial et bancaire », avancent les têtes de listes régionale et départementale. Localement, Vincent Chevrollier se prononce contre le projet d'autoroute à la place de l'actuelle RN 154 : « Une route payante, ça ne devrait plus exister. On se croirait au Moyen Âge ».

La candidature de Lutte ouvrière permet « d'exprimer (notre) colère. Que ce soit Sarkozy ou la gauche qui dirige la région, concrètement, ça ne change pas grand-chose pour les gens », pense Vincent Chevrollier.

Lutte ouvrière, qui dévoilera sa liste complète la semaine prochaine, compte mener une campagne de terrain active. Des tracts seront distribués à la sortie des entreprises. Le samedi 6 mars, de nombreux membres du parti seront place des Épars, à Chartres, pour discuter avec la population. Au niveau régional, un meeting sera organisé le 23 février, à Orléans, avec la porte-parole du mouvement, Nathalie Arthaud.

Stéphane Boutet

© La République du Centre -édition de l'Eure-et-Loir (08-02-2010)