La Nouvelle République :  Pour Lutte Ouvrière le combat continue

Article de presse
01/10/2012

La gauche est au pouvoir depuis quatre mois mais, pour Lutte ouvrière, il n'y a rien de nouveau sous les nuages du « naufrage de l'économie capitaliste ». Tel est le bilan sans concession qui a été dressé, hier, lors de la fête départementale du parti à Saint-Pierre-des-Corps. Selon la porte-parole Anne Brunet, les déclarations de bonne intention du gouvernement de l'été sont loin d'avoir été suivies d'effet. Qu'il s'agisse de la fiscalité ou des plans sociaux dans les entreprises, « rien n'est fait pour défendre les travailleurs  ». Le pouvoir actuel est taxé « au minimum d'impuissance  ». Pour Lutte ouvrière, le combat continue et il est plus que jamais urgent de taxer les riches pour revaloriser les salaires et le Smic en particulier. « Les travailleurs doivent reprendre conscience de leurs forces  », insiste Anne Brunet.

© La Nouvelle République - édition d'Indre-et-Loire (le 30/09/2012)