L'Echo :  « Retrouver confiance dans la lutte»

Article de presse
06/03/2010

LO fait plus confiance à la rue qu'aux urnes pour «faire entendre la voix des travailleurs»

Lutte Ouvrière participe au scrutin régional mais e se fait aucune illusion. «Les élections ne vont pas faire avancer la cause des travailleurs, c'est la lutte», clame Elisabeth Faucon. La tête de liste régionale, invitée hier soir sur les ondes de France Bleu Limousin, juge que la consultation électorale à deux tours des 14 et 21 mars prochains «n'est pas démocratique. On peut représenter des centaines de milliers de voix et ne pas avoir d'élu», regrette l'infatigable militante qui exhorte plutôt les «travailleurs à retrouver confiance dans la lutte».

Le parti prédit une «explosion de colère» prochaine de la part des salariés. «Ils ont pris beaucoup de coup ces dernières années. Il y a un réel mécontentement», assure Elisabeth Faucon. Les gens nous disent qu'ils ne peuvent plus joindre les deux bouts» Balayées les aides aux entreprises portées par les autres listes de gauche. Sonas? «Les aides n'ont pas sauvé l'emploi, insiste la tête de liste régionale. Les entreprises font du chantage. C'est pour cela qu'il faut rendre publics les comptes des sociétés. On verrait que de l'argent, il yen a, que du travail, il y en a et qu'on peut le partager sans perte de salaire », lance Elisabeth Faucon.

Interrogée sur les transports ferroviaires, Lutte Ouvrière déplore qu'il n'existe pas de service public des transports. «La Région refait les voies et la SNCF ferme les lignes TER», annonce la candidate. Et la LGV? «Personne autour de moi ne discute de ça.».

© L'Echo (06-03-2010)