Suppression de guichets SNCF

Moins de postes, moins de service

Brève
19/09/2020

La SNCF prévoit de supprimer encore des postes en gare. Cela représente en moyenne la moitié des effectifs actuels. Pour les plus petites gares, il n’y aurait même plus deux agents pour que l’un soit sur le quai pendant que l’autre est au guichet. À Chaumont, 7 postes sur 14 seraient supprimés, 4 sur 8 à Chalindrey, etc.

Les salariés et les usagers voient le service se dégrader progressivement, alors que le chômage explose. La logique des patrons c’est toujours plus de rentabilité ; la nôtre, ce serait de se répartir le travail entre tous sans perte de salaire pour faire fonctionner correctement tout ce qui est utile à la population.

Groupe hospitalier de Chaumont

Une opacité qui masque les économies sur la santé

Brève
18/09/2020

Des rumeurs courent sur la possible scission de l’hôpital de Chaumont et des hôpitaux de Langres et de Bourbonne, qui seraient respectivement rattachés à Saint-Dizier et Dijon.

L’Agence régionale de Santé dément, mais on sait quelle confiance on peut lui accorder vu les décisions récentes, durant le confinement et après, où les soignants étaient mis devant le fait accompli.

Mais au-delà de la scission possible de ces Groupements Hospitaliers de Territoire, il y a le scandale que constitue le regroupement d’établissements, à la seule fin de concentrer des moyens pour économiser sur la santé.

Car ce qui a motivé la mise en place des 135 GHT sur tout le territoire n’était absolument pas guidé par une volonté de mieux soigner, mais par un souci de faire fonctionner la santé au moindre coût.

Autant dire que quelle que soit la décision finale, les intentions de l’ARS et du gouvernement sont très claires.

Groupement de Coopération Sanitaire

Privatisation : la preuve par le déficit

Brève
18/09/2020

Dans son assemblée générale qui a eu lieu au début de l’été, le groupement de coopération sanitaire (GCS) « Pôle santé sud haut-marnais » a affiché des déficits. Créé en 2017, le GCS était présenté comme une « solution organisationnelle innovante » et un moyen « d’assurer l’avenir de l’offre de soins dans ce territoire ».

En réalité, à part passer au privé les activités de chirurgie et les unités de surveillance continue, pas grand-chose n’a changé.

Le privé est toujours présenté par le gouvernement et les pouvoirs publics comme un moyen de résoudre les problèmes, il est surtout un moyen d’enrichir ceux qui se voient accorder ces concessions.

Prix de l’eau à Chaumont

Ce sont les profits privés qui coûtent cher !

Brève
17/09/2020

De 2010 à 2018, le prix de l’eau a augmenté de 24% à Chaumont. Or 2010, c’est aussi l’année où Veolia a obtenu la concession de la gestion de l’eau.

L’augmentation du prix de l’eau n’est pas liée au fait que la ressource devient rare parce qu’on arrose trop les jardins, mais bien parce que les collectivités locales arrosent le grand patronat, au détriment de la population.

Collectif Santé en Danger

Le danger vient du système capitaliste

Brève
17/09/2020

Un collectif nommé « Santé en danger », qui regroupe 130 000 soignants à travers le pays, s’est implanté à Chaumont. Il faut dire qu’avec les restrictions opérées par les Agences régionales de Santé, les économies sur la santé faites depuis des dizaines d’années et qui ont été rendues encore plus criantes dans le contexte du Covid, il y a de quoi s’inquiéter sur l’avenir de la santé, des hôpitaux et des soins.

Le gouvernement a passé son temps à louer le courage et la détermination des soignants, mais refuse d’embaucher dans les services de soins, ou d’y investir des moyens.

En matière de danger, c’est toute la société capitaliste qui par son fonctionnement provoque une situation catastrophique. Il est donc plus qu’urgent de le dénoncer.