Déchetteries mobiles

Des suppressions problématiques

Brève
13/10/2021

Dans plusieurs communes de l’agglomération de Langres en Haute-Marne, il est question de supprimer les déchetteries mobiles qui étaient mises en place jusque-là avec le risque évident d’augmenter les dépôts sauvages..Selon le directeur du syndicat qui gère ces déchetteries leur fréquentation aurait été divisée par trois en quelques années. Selon lui il n'est pas intéressant de les maintenir.

Avec des raisonnements pareils on va bientôt fermer les cinémas sous prétexte qu’ils ne font pas le plein actuellement !

Trésoreries de Haute-Marne

Quand réorganiser veut dire supprimer

Brève
13/10/2021

En Haute-Marne, les 13 trésoreries du département vont être supprimées et remplacées par des points d’accueil, d’ici 2022. L’annonce en avait été faite en juin 2019, mais a commencé à être mise en oeuvre avec la création d’un unique service des impôts aux entreprises en janvier 2021, à Saint-Dizier et le regroupement sur le centre de Langres des missions assurées auparavant par quatre centres des impôts de Sud-Haute-Marne et la deuxième vague de réorganisation a été lancée la semaine dernière, avec la création de points de contact, en lieu et place de trésoreries.

Le résultat est que dans des villes où la trésorerie ouvre cinq jours par semaine, il n’y aura plus qu’une demi-journée d’accueil. Bonjour l’attente quand on aura une réclamation à faire ou un remboursement à activer !

Santé

Un contrat qui ne changera rien

Brève
06/10/2021

Les élus de l'agglomération de Saint-Dizier ont conclu, jeudi 30 septembre, un contrat local de santé, ayant vocation à lutter contre les inégalités en matière de soins. Concrètement, il s'agirait de conclure un contrat avec l'Agence régionale de Santé du Grand-Est pour définir des priorités, comme la lutte contre l'obésité, la santé mentale ou encore le désert médical.

Sauf que comme il n'est nullement question de recruter des médecins, des infirmières, des aides-soignantes supplémentaires, alors que tout le monde sait que le principal problème est le manque de soignants et de médecins, nul doute que ce plan restera lettre morte et ne sera qu'une bonne intention sans lendemain.

Soignants suspendus

Inacceptable !

Brève
24/09/2021

À la date du 15 septembre, quelques dizaines de soignants ont été suspendus en Haute-Marne, dans les différentes structures hospitalières, des Ehpad ou parmi les aides à domicile.

Les mêmes étaient obligés il y a quelques mois de venir travailler sans masque, sans blouse, même positifs au Covid tant qu'ils n'avaient pas de symptômes car les "gestes barrière" suffisaient parait-il à protéger les patients.

En accumulant les mensonges, les autorités ont suscité une méfiance dont elles veulent aujourd'hui rendre responsables les personnels soignants qui ont des doutes sur la vaccination.

C'est révoltant !

Obligation vaccinale

Une politique pour diviser les travailleurs

Brève
11/09/2021

La direction de l’hôpital de Chaumont a procédé ces dernières semaines à un recueil des attestations des soignants avec pour objectif de respecter l’obligation vaccinale pour les soignants avant le 15 septembre. Cette politique est le résultat d’une démarche délibérée lancée par l’Agence régionale de santé et pratiquée par la direction de l’hôpital.

Il ne s’agit ni plus, ni moins que d’appliquer la politique du gouvernement qui vise à diviser le personnel soignant, comme le reste des travailleurs entre vaccinés et non vaccinés. Une politique autant destinée à masquer sa responsabilité dans la politique sanitaire pratiquée depuis le début 2020, qu'à détourner l’attention.