Gray (Haute-Saône)

Aux côtés d'une famille expulsée, la population montre son soutien

Brève
14/08/2018

Installée à Angirey, près de Gray, depuis deux ans, une famille originaire du Kosovo doit être expulsée vers Pristina.

Le couple et ses trois enfants ont été très entourés au moment de se rendre à la gendarmerie de Gray, ce lundi. Une cinquantaine de personnes ont tenu à être présentes, ce lundi 13 Août, aux côtés de cette famille pour la soutenir

Elle a épuisé les différents recours possibles et fait l'objet d'une obligation de quitter le territoire français depuis un arrêté préfectoral du 21 juin. Face à cette situation administrative scandaleuse, il y a les liens que le couple et leurs enfants ont tissés depuis qu'ils vivent en Haute- Saône.

Ils doivent rejoindre le centre de rétention de Metz, avant leur envol ce mardi pour le Kosovo.

Encore un exemple où face à Macron et son gouvernement et son langage proche de l’extrême droite, la population, simplement, accueille les migrants comme les siens.

PSA Sochaux

Travaux de vacances pour augmenter les profits

Brève
08/08/2018

L'usine PSA de Sochaux a fermé ses portes pour trois semaines d'arrêt de production.

Mais le site n'est pas totalement désert. 700 personnes travaillent pour rénover les ateliers, avant que les salariés ne reviennent de vacances. Au total, 700 travailleurs, dont 500 venues de sociétés extérieures à PSA ont été employées pour rénover l'usine.

En plus de l'installation de nouveaux robots ou de nouvelles lignes, des travaux de maintenance sont effectués. Le but de ces travaux c’est de transformer les ateliers, pour préparer « l’usine du futur », c'est-à-dire pour fabriquer en 2019 de nouveaux modèles, hybrides ou électriques.

Mais c’est paraît-il pour faire de l’usine de Sochaux une entreprise encore « plus performante ». déclare la direction

Ce qu’il faut traduire, c’est que le vœu du patron, dans les années à venir, c’est de voir encore plus de véhicules sortir des chaînes, avec moins de personnel. Ceci pour augmenter la part des actionnaires

Bref, l’usine " du futur" ressemblera beaucoup à celle d’aujourd’hui.

Levier (25)

Mobilisation de la population contre une expulsion

Brève
02/08/2018

Quand les gendarmes se sont présentés pour expulser une famille kosovare à Leviers (Doubs) la mère de famille, a menacé de mettre fin à ses jours en tentant de se défénestrant.

Elle, son fils de 3 ans et son mari sont sous le coup d’une mesure de reconduite à la frontière. La famille originaire du Kosovo, est sous le coup d'une expulsion après le durcissement des mesures d'accueil des étrangers en France.

La détresse de cette femme installée en France depuis 5 ans, dont le mari avait obtenu un CDI au sein d'une entreprise installée à Levier, a entraîné la mobilisation de population qui a ériger un barrage à l'aide d'engins agricoles, pour empêcher cette'expulsion.

Après des négociations, les gendarmes ont du faire demi-tour et de quitter les lieux.

Le gouvernement profite de la période des vacances pour mettre ses mesures scélérates contre les étrangers, simplement parce qu’ils n’ont pas le bon papier.

Arc-lès-Gray (Haute-Saône)

Mobilisation après la décision d'expulsion d'une famille kosovare

Brève
31/07/2018

Une famille kosovare installée et intégrée depuis plus de 5 ans, à Arc-lès-Gray, en Haute-Saône, vient de se voir signifier sa prochaine expulsion

Mardi 31 août, l'Assemblée nationale abordera l'ultime lecture puis le vote du projet de loi "Asile et Immigration". Le texte est censé raccourcir les délais de traitement des demandes et les restreindre strictement à celles émanant de pays en guerre.

Cette disposition exclut de fait les demandeurs des pays de l'Est. C'est dans ce contexte qu'une famille kosovare installée et intégrée depuis plus de 5 ans en Haute-Saône vient de se voir signifier sa prochaine expulsion. Son départ met à mal l'activité de la petite entreprise qui l’embauche etqui est obligée de fermer ses portes une partie de l'été après la perte de ce salarié.

Il bénéficie pourtant d'un contrat en CDI. Sidérés, les élus du village réclament des explications tout en dénonçant le durcissement de la loi en matière d'immigration sous le gouvernement actuel.

Usine PSA de Sochaux

Tromperie sur la marchandise, ce n’était pas le bon gâteau !

Brève
27/07/2018

A l’usine PSA de Sochaux, le dernier jour avant les congés, la direction avait prévu un quart d’heure de pause, dit « quart d’heure de convivialité », flanqué d’un « gâteau » de grandes surfaces.

Seulement voilà, des ouvriers préviennent dans les équipes que le gâteau serait périmé depuis trois jours. La date de péremption, tracée au feutre noir sur l’emballage plastique, vient conforter les soupçons et les ouvriers se passent le mot : « il ne faut pas en manger ».

Leurs réflexions tiennent plus du sale quart d’heure pour la direction que de la convivialité !

Et cerise sur le gâteau, bien plus frais celui-là, PSA vient d’annoncer des bénéfices d’1,7 milliards d’euros au premier semestre 2018, en hausse de 48%.