« Travailleurs, sauvons-nous nous-mêmes ! » (L’internationale)

Brève
11/11/2014

Dans le Territoire de Belfort, tout le milieu politique, toutes tendances confondues, se mobilise : Pour l'emploi ? Contre la précarité ? Contre les licenciements ? Non, pas du tout ! Toutes ces personnalités se rassemblent autour d'un projet : celui du rattachement de Belfort à l'Alsace. Le Lion devrait s'allier à la Cigogne, tel est leur slogan.

Il paraît, d'après Chevènement, l'un des plus chauds partisans de ce rattachement, que « Belfort a toujours été en Alsace, un fief historique des Habsbourg, mais qui a toujours parlé français ». Il faudrait même revenir à l'époque de 1870, d'après certains.

On préfèrerait plutôt revenir à la « Commune de Paris de 1871», là où les travailleurs ont botté les fesses de tous ces politiciens qui ne se préoccupent que des patrons et de leurs bénéfices, en se réclamant d'un monde sans frontières... et sans régions.