Hôpital de Lure (Haute-Saône) :  Démolition programmée du service de neurologie

Colère et mobilisation

Echo d'entreprise
16/03/2022

L’Agence Régionale de Santé, appuyée par les directions du CHR de Besançon et de Vesoul, s’entête à vouloir démanteler la Neurologie de l’hôpital de Lure, traitant par un mépris sans nom les premiers concernés.

En effet, l’ ARS refuse que le Docteur Ziegler, qui a développé ce service de pointe sans équivalent dans la région, et qui arrive à l’âge de la retraite, continue d’exercer quelques mois, le temps de former et d'assurer la relève . Or, pour ce service spécialisé, hôpital de jour, où consultent, sont soignés et suivis des centaines de patients, atteints notamment de sclérose en plaques, les autorités sanitaires imposent dans l’immédiat, en remplacement de ce médecin, de faire venir deux ou trois médecins de Besançon, chacun un ou deux jours par semaine. Ceux-ci  ne pourraient même pas assurer toute l’activité d'ores et déjà programmée à Lure.

Lundi 14 mars, ils étaient une centaine de Lure qui sont allés manifester à Dijon devant l’ARS ; personnel hospitalier, patients, militants et usagers, ont crié leur refus de cette démolition programmée de l’accès aux soins. La mobilisation continue. Rendez-vous le 22 mars devant l’hôpital de Lure pour une prochaine manifestation.