General Electric - Belfort

Prendre sur les profits pour maintenir tous les emplois et les salaires !

Brève
22/10/2020

Les plans de licenciements à GE se multiplient. Après les turbines gaz où le plan de 500 licenciements est en cours, c’est la fermeture annoncée de l’entité Hydro où travaillent 89 salariés.Tous les secteurs sont visés, Grid (réseaux électriques), Steam (turbines vapeur), des fonctions supports communes où 100 à 150 postes sont en train d’être supprimés.

Depuis que GE a repris le pôle Alstom Energie, en 2015, ce ne sont que suppressions d’emplois et licenciements par milliers, des fermetures d’usines. A Belfort, 1000 emplois ont déjà été détruits. Tous ces plans n’ont qu’un seul but : sauvegarder les profits immédiats de ces actionnaires financiers et parasites.

La vie de milliers de travailleurs est en jeu. L’avenir dépend de la capacité des travailleurs à s’organiser pour défendre leurs intérêts vitaux contre l’avidité de ces capitalistes, soutenus sans compter par tous les gouvernements. Il n’y aura pas de sauveur suprême ! Les profits présents et passés doivent servir à assurer la répartition du travail entre tous, sans perte de salaire.

Plusieurs syndicats et les élus politiques locaux appellent à manifester samedi 24 octobre à Belfort. Lutte ouvrière sera présente aux côtés des travailleurs qui manifestent pour sauvegarder leur emploi.

Les dernières brèves