Sarkozy a sauvé les actionnaires, pas les emplois !

Communiqué
22/02/2012

En visite à Alstom-Aytré, Sarkozy, n'a pas manqué de répéter qu'il avait « sauvé  » Alstom en 2004, quand il était le ministre des finances de Chirac.

Mais qu'a-t-il donc fait ? L'Etat a trouvé 3,2 milliards pour voler au secours des banquiers et actionnaires d'Alstom qui avaient englouti des milliards dans des acquisitions et opérations financières douteuses.

Avec un plan de 10 000 suppressions d'emplois dans le groupe, dont 2500 en France.

Les profits redressés sont allés enrichir les Bouygues, Kron le PDG, et autres gros actionnaires d'Alstom...

Et ceux-ci, jamais rassasiés, n'ont de cesse de continuer à supprimer des milliers d'emplois dans le groupe, de fermer des ateliers (Ailettes et Isotenax à Belfort), et de geler les salaires.

Quand Sarkozy, le président des riches, prétend « sauver  » une entreprise, c'est le naufrage des emplois assuré !