Territoriaux de Belfort :  Au feu les pompiers

Echo d'entreprise
22/11/2022

Depuis plusieurs jours, les pompiers du Territoire de Belfort sont en grève pour protester contre le vol des congés dans le cadre de la mise en œuvre des 1607 h au département.

Déterminés à ne pas laisser leurs conditions de travail se dégrader, ils multiplient les actions pour se faire entendre.

Le président du département pourra toujours essayer d’éteindre l’incendie……avec des pompiers grévistes, il risque d’avoir du mal.

PSA Vesoul  :  Cosmocats

Echo d'entreprise
15/11/2022

À la ligne moteur, les culasses EB2 dégagent une odeur désagréable. Selon le fournisseur, à Tremery, cela vient de l'urine de chat.

Sans rire ! Des chats en train d'uriner en série sur des culasses après une soirée bien arrosée ?

Et pour Noël, on va nous dire que c'est la marmotte qui met le chocolat dans le papier d'alu ?

Territoriaux de Belfort :  Lanterne Rouge

Echo d'entreprise
10/11/2022

Suite à l’annonce du parcours du Tour de France 2023, les élus ont posé fièrement comme s’ils venaient eux-mêmes de remporter une étape.
Faut dire qu’ils espèrent surfer sur l’engouement populaire pour se donner une bonne image.

Pour avoir la popularité de Thibaut Pinot, Julian Alaphilippe ou Tadej Pogaçar, ils vont devoir pédaler... dans la semoule

Alstom-General Electric :  Retour à l’envoyeur !

Echo d'entreprise
17/10/2022

La direction de GE Steam vient d’envoyer à 21 d’entre nous une lettre d’avertissement. Elle affirme que pendant la grève du mois de juin, il y aurait eu un risque de sécurité parce que les ponts ne pouvaient pas rouler.

Nous nous étions mis en grève pour exiger une prime... que nous avons obtenue, alors qu’elle en accordait une qu’à un certain nombre de cadres. Cette attitude de la direction marquait un véritable mépris pour ceux qui en étaient exclus.

En fait, elle n’a pas digéré notre colère. Elle affirme par ailleurs que cette sanction n’est pas une atteinte au droit de grève. Qu’elle dit !

Mais pour nous, cela ne portera pas atteinte à notre dignité !

Alstom-General Electric :  Non aux licenciements

Echo d'entreprise
21/09/2022

Elior a annoncé au personnel la fermeture du restaurant de la Découverte pour le 20 octobre. Ne reculant devant rien, elle met en avant les salaires et la baisse de fréquentation. De plus pour faire passer la pilule, Elior a menti en disant que les salariés seraient repris par l’autre restaurant.

Les salariés ne sont en rien responsables et n’ont pas à payer une situation dont seule la direction porte la responsabilité.

Et ils ont raison de la faire savoir en se mettant en grève.

Et la Crise Covid a bon dos ! Elior a touché pendant cette période des subventions importantes liées aux dispositifs gouvernementaux. Le chiffre d’affaires d’Elior group a progressé de 18 % par rapport au premier semestre de 2021.

L’année dernière, 5 personnes avaient déjà été licenciées au restaurant de la Découverte.

Il n’y a aucune raison d'accepter des licenciements dont la seule justification est d'enrichir un peu plus les actionnaires, sans écarter la responsabilité d’Alstom et de General Electric.

Peugeot Sochaux :  Une réaction efficace

Echo d'entreprise
06/09/2022

Vendredi dernier, au montage, un ouvrier sortait les voitures de chaîne. Il a été coursé et menacé d'un rapport par un gardien sous prétexte qu’il n’aurait pas respecté un panneau de signalisation.

Nous étions la quasi-totalité de son équipe à avoir aussitôt et spontanément arrêté le travail pour faire annuler toute menace de sanction et réclamer le retrait du panneau en question.

Et en utilisant ce langage, nous avons su nous faire entendre

Hôpital Nord Franche Comté :  « Cachez cette réalité que je ne saurais voir »

Echo d'entreprise
17/08/2022

Un tiers des services d’urgence des hôpitaux sont fermés la nuit ou par intermittence. Mais pour le nouveau ministre de la Santé, François Braun, il ne faut pas parler de fermeture : il s’agit d’une « régulation » destinée à « offrir un meilleur accueil des patients ».

Un accueil où ça ? De plus en plus de lits sont supprimés et des services sont fermés, réorganisés en permanence, à cause du manque de personnel.

Nier la dégradation des services de santé, cela arrange le gouvernement. Il voudrait nous faire avaler la pénurie de lits et de personnel dans les hôpitaux publics et continuer à soigner les financiers.

Inovyn Solvay-Tavaux Jura :  Grève pour les salaires

Echo d'entreprise
19/07/2022

A Solvay, quasiment tout le monde a arrêté le travail, de mercredi dernier jusqu’au week-end, pour réclamer une augmentation de salaire. Partie du
GN, la grève s’est tout de suite étendue aux HFA,aux Ixans et au PVDF qui ont continué de tourner au ralenti parce que la direction réquisitionne.

En effet, face à l’inflation, Solvay ne proposait qu’une prime, au mois d’août. Et cela alors que depuis trois mois, une demande lui avait été faite pour
une augmentation de salaire.

Aussi, il n’est pas étonnant qu’on ait décidéd’utiliser nos propres moyens pour lui faire comprendre. Les effets de la grève se sont vite fait sentir : le PVDF aurait perdu un million par jour et à cause de la grève du GN qui produit la vapeur pour d’autres unités, celles-ci étaient menacées d’arrêt.

Ceux qui se sont mis en grève ont complète-ment raison. Car pour vivre maintenant, il faut non seulement une augmentation de plusieurs centaines
d’euros par mois mais il faudrait aussi que les salaires soient indexés sur les prix.

Alstom-General Electric :  De vrais voyous !

Echo d'entreprise
01/06/2022

Entre 2015 et 2020, General Electric aurait détourné 800 millions d’euros des caisses de Turbines Gaz Belfort, vers des paradis fiscaux, alors que dans la même période avaient lieu des licenciements massifs dans cette entreprise.

Cette opération lui a fait économiser entre 150 et 300 millions d’impôts, un manque à gagner pour le fisc français.

Mais voilà, c’est avec la bénédiction de l’état français, qui a validé ce schéma fiscal, selon un protocole de « relation de confiance ».

Selon cette procédure mise en place par le ministère des Finances en 2013 avec General Electric, le fisc s'est engagé à ne pas « lancer de vérification ».

L’état est au service des capitalistes et les impôts que les travailleurs sont obligés de payer sont versés par milliards à ces mêmes capitalistes quand bien même ils se débrouillent pour ne pas payer d’impôts!

Alstom-General Electric Belfort :  Défendons nos intérêts

Echo d'entreprise
24/03/2022

Les patrons d’Alstom et de GE profitent de la guerre en Ukraine pour entretenir l’inquiétude et nous attaquer à nouveau.

Commandes ou pas, nous ne sommes pas responsables de cette situation.

Il n’y a aucune raison que nous en fassions les frais. Les Patrons, eux, ne seront pas perdants, leurs profits seront garantis par l’Etat Français.

Cette guerre n’est pas la nôtre.

Nous devons défendre nos intérêts : maintien des emplois et des salaires pour tous.