L'Est Républicain :  « Le piège du vote utile »

Article de presse
14/05/2012

Odile Humbert, Nicole Friess et Brigitte Vuitton. Photo Arnaud CASTAGNÉ

« Le Président des riches a été contraint de partir mais le nouvel élu n'est pas pour autant le président des pauvres  », recadre Nicole Friess, candidate aux législatives sous l'étiquette de Lutte ouvrière dans la première circonscription du Doubs.

Le courant communiste révolutionnaire, défendu par Nathalie Arthaud lors de l'élection présidentielle, présentera des candidats dans toutes les circonscriptions car « une fois Sarkozy parti, restent les donneurs d'ordres : le grand patronat, les banquiers, les grands groupes industriels, en fait, ceux qui détiennent réellement le pouvoir et font la pluie et le beau temps" poursuit Mme Friess qui, appelant à se méfier du « vote utile  », estime que « les socialistes ne sont pas plus capables de juguler la crise qu'ils ne sont décidés à défendre les salariés contre le grand capital . »

Pas de revendications locales

Et de mettre en garde contre la tentation du vote frontiste : « malgré ses velléités d'être un parti anti-système, ce que vise le Front national n'est pas autre chose que s'intégrer dans une majorité de droite et d'en devenir la principale composante ! ».

Les candidats Lutte ouvrière ne se positionnent pas sur des revendications locales mais dans un schéma national : « les problèmes les plus dramatiques des salariés sont le chômage, la baisse du pouvoir d'achat, la détérioration des services publics et les solutions sont nationales ».

Et d'énumérer : « interdiction des licenciements et répartition du travail entre tous, sans diminution de salaire ; imposer à l'Etat la création d'emplois utiles à tous dans les services publics et de procéder à de grands travaux comme la construction de logements sociaux ; augmentation générale des salaires et des retraites, indexés automatiquement sur la hausse des prix ; imposer le contrôle des entreprises par les travailleurs eux-mêmes et par la population en exigeant la suppression du secret industriel, bancaire et commercial  ».

----------

Nicole Friess, 59 ans, employée administrative à l'hôpital Jean-Minjoz, aura pour suppléant dans le 1ère circonscription Fabrice Delcambre, 46 ans, ouvrier chez Augé découpage.

Dans la 2e circonscription, Brigitte Vuitton, 54 ans, enseignante au collège Voltaire à Planoise, sera secondée par Fabien Bailly, 42 ans, ouvrier chez Augé découpage.

Dans la 5e circonscription enfin, Odile Humbert, 54 ans, aide-soignante au CHU Minjoz, sera suppléée par Claude Cuenot, 47 ans, enseignant à Pontarlier.

Lutte ouvrière n'ouvrira pas de permanences mais tiendra des réunions publiques et peut être contacté sur le site www.lutte-ouvriere.org à l'onglet région Franche-Comté et sur sa messagerie électronique.

L'Est Républicain, Lundi le 14 Mai 2012 / 24 heures Doubs /

Droits de reproduction et de diffusion réservés