L'Est républicain :  Michel Treppo candidat LO

Article de presse
28/01/2010

Les candidats : Daniel Rouillon (70), Michel Treppo (tête de liste), Christiane Petitot (90) et Christian Driano (25).

Pour les régionales, Lutte ouvrière veut rassembler les travailleurs contre le patronat.

« Nous ne proposons pas un programme électoral, mais un programme de luttes », annonce, d'emblée Michel Treppo, tête de liste Lutte ouvrière pour les régionales.

« La situation des travailleurs est de plus en plus insupportable. Ceux qui ont un emploi subissent des conditions de travail toujours plus difficiles, pour des salaires qui n'augmentent pas. Sans compter la peur de perdre son emploi et rejoindre les rangs des chômeurs. »

« A Altia -ex-Sonas-, à Beaucourt, les effectifs sont passés en un an de 198 à 110. A Vistéon, à Rougegoutte, la moitié des ouvriers sont en intérim. »

« Quant à Alstom, les aides publiques n'ont pas sauvé le groupe. Alstom a fermé des ateliers, tandis que son PDG s'est octroyé des augmentations de salaires fantastiques. »

« Le gouvernement a voulu sauver le système bancaire mais n'a sauvé que les banquiers. »

Les candidats LO en sont persuadés : « Il y a du travail pour tous. A condition d'interdire les licenciements et de mieux répartir l'argent disponible. La solution passe par le partage du travail entre tous. »

Pensant que « l'union fait la force », LO s'inscrit dans un « rapport de force avec le patronat » et souhaite mener « une grande lutte d'ensemble, qui rassemble le maximum de salariés ».

Michel Treppo, 41 ans, est ouvrier chez Peugeot. Il est conseiller municipal à Valentigney, où il habite et engagé aux côté de LO depuis 1995.

Christiane Petitot, prof de technologie à Belfort, militante LO depuis 1968, est la candidate pour le Territoire. Le Doubs est représenté par Christian Driano, ouvrier à Peugeot, militant LO depuis 1968. Et la Haute-Saône par Daniel Rouillon, ouvrier à Alstom, engagé depuis 1974 avec LO.

© L'Est Républicain / BELFORT / BELFORT