Contre le retour à l'anormal

16 juin : les travailleurs se sont fait entendre à Sarreguemines

Brève
23/06/2020

Mardi 16 juin à Sarreguemines il y avait plus de 600 travailleurs dans la rue pour dénoncer la situation à l’hôpital Robert Pax et au CHS et, plus largement, dans la santé : manque de personnel, manque de moyens et salaires trop bas.

Ils ont défilé dans une ambiance fraternelle et combative, mais aussi dans l’émotion après le décès d’un collègue le dimanche précédent, manipulateur-radio au Pax et contaminé par le Covid-19. Les travailleurs se sont rassemblés devant le Pax, puis se sont rendus au centre-ville pour finir devant la sous-préfecture où il s’agissait d’interpeller les autorités, accompagnés par des travailleurs frontaliers mais aussi du privé, présents pour marquer leur solidarité avec ceux de la santé et pour exprimer leur colère suite à ces derniers mois de crise. Les pancartes étaient nombreuses où l’on pouvait lire : « Je n’ai pas eu le Covid, mais vous m’avez transmis la rage » ou « Notre colère ne restera pas confinée ».

Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas vu une telle manifestation à Sarreguemines. Dans la situation marquée par l’épidémie de Covid, le gouvernement a agité les promesses, notamment la prime exceptionnelle de 1500 euros versés à une partie du personnel, mais aussi les médailles de « héros ». Les travailleurs de la santé, à Sarreguemines comme ailleurs, ont tenu à se faire entendre et à dire qu’ils ne se satisferaient pas de promesses et de belles paroles.

Les dernières brèves