ArcelorMittal Florange

Après les hauts fourneaux, c'est le tour de la cokerie

Brève
12/02/2020

ArcelorMittal envisage de fermer à court terme la cokerie de Sérémange-Erzange. Bien sûr la direction promet des reclassements pour les 250 salariés, mais les intérimaires, les sous-traitants ne seront pas reclassés. C'était dans l'aire depuis la fermeture des hauts fourneaux de Florange qu'elle fournissait en coke.

C’est la réduction de l’émission de CO2 qui est mise en avant par le groupe. L’écologie à bon dos. La réalité c’est qu’ArcelorMittal comme tous les groupes capitalistes veut faire le maximum de profits avec le minimum d’installations… et surtout de personnel.

La pollution comme l'emploi, les maîtres des forges s'en soucient comme de leur premier million. C'est juste bon pour encaisser les subventions pour faire de l'acier avec moins de CO2. 

 

Les dernières brèves