Mittal à Paris

Après Sarkozy et Hollande, c'est au nouveau gouvernement que Mittal adresse ses demandes

Brève
06/08/2017

Il ne fallait pas moins du Président de la République, du Premier ministre et du ministre de l’économie pour recevoir le magnat de la sidérurgie. Un beau tapis rouge !

Celui-ci a assuré tenir les engagements qu’il avait pris après la fermeture des hauts-fourneaux de Florange.

Mais bien sûr les emplois supprimés manquent toujours pour la région.

Mittal a commencé en parlant des investissements engagés, mais a surtout demandé à la nouvelle équipe gouvernementale « un renforcement des mesures de défense commerciales ».

Il sait bien que nos gouvernants feront tout pour le satisfaire, comme ils ont satisfait les autres grands patrons avec les milliards du CICE par exemple.