Hôpital de Gérardmer

Ce qui reste des urgences est menacé

Brève
03/06/2019

L'hôpital vu par Lupo

L’ARS a décidé de suspendre le financement des actes et traitements d’urgences (ATU) pour l’hôpital de Gérardmer. Cela représente une coupe de 600 000 euros qui risque d’entraîner la fermeture du service de « soins immédiats non programmés » et par la même occasion de mettre en péril d’autres services de l’hôpital.

Les urgences de Gérardmer avaient déjà été fermées la nuit et remplacées par ce service qui n’était plus ouvert que jusqu’à 19 heures. Et maintenant l’ARS cherche à les fermer définitivement alors que 6 000 personnes y ont eu recours en 2018 ! Les gouvernements se succèdent mais la casse du service public hospitalier continue.

Les dernières brèves