Charleville - plan de relance pour l’apprentissage

Quand apprentissage rime avec gavage

Brève
03/07/2020

Au nom d’un énième plan de relance, « pour l’apprentissage » cette fois, le gouvernement met un milliard sur la table. Les centres de formation privés, en bons entremetteurs, encaissent des subventions au passage. Et comme ce n’est jamais suffisant, la Chambre de Commerce et de l’Industrie, le Medef et consorts pleurent pour que ce plan soit étendu aux entreprises de plus de deux cents salariés sous prétexte de respect de l’équité, selon le président de la CCI de Reims.

De l’équité bien comprise : l’embauche d’un jeune en alternance revient à un coût modique, voire nul.

Les apprentis, eux, ne verront rien de ces beaux principes d’équité. Ils devront se contenter de 27 % à 100 % du smic selon leur âge, sans promesse d’embauche ni grande perspective d’avenir.

Et pour cause, l’apprentissage, dans le système capitaliste, n’est qu’une des multiples ficelles permettant aux entreprises de se procurer de la main d’œuvre à moindre coût.

Les dernières brèves