Huningue – Novartis

Débrayage pour les salaires et les conditions de travail

Brève
06/02/2019

Débrayage joyeux mardi 5 février

A l’appel des syndicats CGT-CFTC-CFDT-FO, une centaine de travailleuses et de travailleurs du Biotech Novartis ont débrayé mardi 5 février de 12h à 15h pour demander une augmentation générale des salaires de 100 euros, une vraie prime de transport et une prime de pouvoir d’achat de 1 000 euros pour tous.

Au-delà de ces revendications, c’est aussi le mécontentement sur les conditions de travail dans un groupe riche à milliards qui s’est exprimé : effectifs insuffisants, manque de petit matériel pour pouvoir travailler correctement, toilettes qui restent condamnées pendant des mois, infrastructures vieillissantes et dégradées… Tout cela, à côté d’un tout nouveau bâtiment de production destiné à augmenter la production des blockbusters de Novartis.

Alors, ils avaient bien raison de se mobiliser et de demander à Novartis de mettre la main au portefeuille, d’autant plus que partout dans le pays, des travailleurs ont eux aussi fait grève et manifesté pour l’augmentation des salaires.