CHU de Mulhouse

Des économies qui tuent

Brève
24/03/2020

Macron l'anti héros

Le fameux « hôpital militaire de campagne » installé lundi 23 mars sur le parking du principal hôpital de Mulhouse, le Moenchsberg, a commencé à accueillir ses premiers patients, les plus gravement atteints. C’est bien sûr un soulagement, mais avec trente lits au total, il sera malheureusement rapidement lui aussi complet. Jusqu’à aujourd’hui, certains malades graves étaient convoyés par hélicoptère dans des hôpitaux moins surchargés. 

Que la situation actuelle nécessite tout cela est proprement scandaleux. Depuis des mois, des personnels de cet hôpital, en particulier des Urgences, s’étaient mobilisés pour demander les moyens nécessaires à l’exercice de leur fonction, vitale au sens propre du terme. La grande majorité des médecins des Urgences avaient démissionné. Du mépris, la sourde oreille, puis quelques miettes : voilà quelle a été la réponse de la direction, et derrière elle, de la Santé Publique, donc du gouvernement. Et toutes les économies réalisées toutes ces dernières années sur la santé, les malades du covid -19 la paient aujourd’hui par des soins réalisés dans des conditions quasi impossibles. Et même pour certains, par la mort.

Les dernières brèves