Reims : dégradation de la stèle en l'honneur de Pierre Maître

Des militants d'extrême-droite qui revendiquent un assassinat anti-ouvrier

Brève
04/09/2021

En 1977, Pierre Maître était assassiné au piquet de grève des VMC (Verrerries Mécaniques Champenoises) par des nervis du patronat. Ceux-ci appartenaient à la milice mise en place par Citroën ; ils ont tiré à la mitraillette sur le piquet de grève. Pierre Maître et deux militants de la CGT ont été blessés. Touché à la tête, Pierre Maître a succombé à ses blessures.

Une stèle a été installée à l'époque, qui rappelait que Pierre Maître a été "assassiné par un commando fasciste".

C'est cette inscription qui a été rayée mi-août, pour indiquer "grâce à" un commando fasciste. Dès qu'il a été découvert, le graffiti a été effacé.

Même s'ils n'en sont encore qu'à jouer du marqueur en se cachant, ceux qui ont fait ça inscrivent leur action dans une tradition de violence anti-ouvrière.

Les dernières brèves