Fusion Chaumont Habitat et Vosgelis

Des tractations loin des intérêts des locataires

Brève
05/10/2020

La loi ELAN oblige les offices HLM à se regrouper pour gérer au minimum 12 000 logements. Chaumont Habitat (4000 logements) a donc entrepris des démarches de fusion et croyait avoir trouvé le bon candidat avec Vosgelis. Il semblerait que la fusion soit mal engagée du fait des appétits de Vosgelis en Lorraine.

Ce qui est sûr, par contre, c’est que ces regroupements ne se font pas pour être utiles aux locataires. La fusion conduira à des économies d’échelle, ce qui se traduira par des suppressions de postes et moins d’emplois de proximité. Et le fait de créer une structure plus grande n’améliorera pas les services proposés, mais permettra de donner à l’entité fusionnée plus de capacité d’investissement, et donc plus de contrats pour les géants du BTP… ou un magot dans lequel se servir, comme vient de le faire l’Etat pour 1,5 milliard d’euros.

Dans ce domaine aussi, il faudrait partir des besoins de la population laborieuse, et embaucher jusqu’à ce que le logement social regroupe des endroits où il fasse bon vivre. Seul le contrôle direct des travailleurs et des locataires pourrait assurer que l’argent des loyers soit utilisé dans ce but.

Les dernières brèves