Strasbourg

Grève à ARTE

Brève
28/05/2021

Mercredi 26 mai, des salariés de la chaîne ARTE à Strasbourg se sont mis en grève à l’appel de la société des journalistes et de certains syndicats pour protester contre la précarité qui frappe de plus en plus de journalistes et de techniciens de cette antenne. 

Sur 40 journalistes prévus à l’effectif pour cette journée (TV + site internet), 28 se sont déclarés en grève, ainsi que de nombreux intermittents qui travaillent souvent à la technique, ce qui a fortement perturbé la parution du journal télé ainsi que celle des contenus en temps réel du site.

La colère de ces salariés vient de la décision de la direction de limiter dorénavant à 60 par an le nombre de jours de travail pour les personnels pigistes et intermittents.

Cette décision est présentée par la direction comme une contrepartie à un accord d’embauches signé en 2019, des embauches qui concernent à peu près 150 précaires présents à l’effectif depuis des années, voire des dizaines d’années pour certains.

Mais ces embauches étaient bien la moindre des choses et elles ne demandaient pas de soi-disant « contrepartie », encore moins s’il s’agissait de fabriquer une nouvelle catégorie de salariés encore plus précaires qui n’arrivent évidemment pas à joindre les deux bouts en ne travaillant que 60 jours par an. 

Cette journée de grève était l’occasion de faire entendre ce message à une direction qui fait semblant de ne pas comprendre le problème. Il ne s’agit peut-être que d’une première étape.

Les dernières brèves