Auchan

Interdire les suppressions d'emplois en prenant sur la fortune de la famille Mulliez

Brève
03/05/2019

La direction d'Auchan a annoncé la vente de 21 sites Auchan dans le pays, dont un d'entre eux à Mulhouse, à l'Ile Napoléon et celui de Faulquemont en Moselle. Au total, 787 emplois qui sont menacés.

Le prétexte invoqué est le recul des bénéfices l'année dernière. Réel ou arrangé, ce recul n'a pas pourtant pas entamé l'accroissement de la fortune de la famille Mulliez et de ses 700 rejetons. Une fortune estimée à 38 milliards d'euros s'est constituée sur des générations de travailleurs, des filatures Phildar de Roubaix, en passant par toutes les enseignes de la galaxie Mulliez (Leroy-Merlin, Décathlon, Kiabi). 

L'an dernier, les Mulliez ont gagné 8 milliards, soit presque 1 million par heure ! L'argent déborde donc dans leurs coffres-forts.  Maintenir ces emplois pendant un an, cela représente 1 à 2 journées de leurs gains. Oui il faut le leur imposer d'autant que ces 6 dernières années, le groupe Mulliez aurait touché 500 millions d'euros au titre du CICE, où le "E" veut dire "emploi". Cherchez l'erreur...