Fermeture de la FVM

La crise de l’automobile a bon dos

Brève
26/04/2021

La fonderie de Villers-la-Montagne, FVM, ex-fonderie Peugeot, a définitivement fermé ses portes lundi 26 avril. De repreneur en repreneur, les emplois ont fondu comme neige au soleil, les donneurs d’ordre, Peugeot puis Renault, retirant leurs commandes.

C’est la crise de l’automobile, c’est la transition écologique vers l’électrique expliquent les patrons. Rien du tout ! C’est leur volonté de faire plus de fric qui supprime des emplois chez les sous-traitants comme dans toute l’industrie.

Résultat : on manque de tout – semi-conducteurs mais pas que – et on travaille comme des fous alors que bien des nôtres sont au chômage.

Répartir le travail entre tous, arrêter toute suppression d’emplois… c’est urgent de l’imposer au patronat face à l’absurdité du capitalisme qui ruine la société.

Les dernières brèves