Mosquée Eyyub Sultan à Strasbourg

Le bal des hypocrites

Brève
17/04/2021

Hôtel de ville de Strasbourg (source wikipedia)

Depuis plusieurs semaines, une subvention de 2,5 millions d'euros de la ville Strasbourg à la construction d'une nouvelle mosquée à la Meinau provoque des remous dans l'actualité. C'est le ministre de l'intérieur Darmanin qui a sonné la charge contre l'association musulmane maîtresse d'oeuvre de cette mosquée, qui selon lui ne "reconnaît pas les lois de la République".

La maire écologiste de Strasbourg, Jeanne Barseghian, a maintenant annoncé que l'association musulmane avait finalement retiré sa demande de subvention. Elle affirme aussi que le principe de son versement avait été voté pour qu'il y ait une équité avec les cultes catholiques, protestants et juifs qui ont droit à un financement public en raison du régime concordataire.

Mais la municipalité verte de Strasbourg cherche surtout à soigner l'électorat musulman pratiquant et ses responsables religieux, de la même manière qu'elle le fait pour les cultes catholique, protestant et juif. D'ailleurs les subventions accordées à chacun de ces trois autres cultes sont autrement plus importantes, de l'ordre de quatre ou cinq fois en ce qui concerne le seul argent versé par la mairie de Strasbourg pour les paroisses catholiques par exemple. Et avant les écologistes, ce sont les municipalités de gauche et de droite qui ont distribué l'argent public aux trois religions concordataires.

Cet épisode de feinte indignation de Darmanin est à remettre dans le contexte de l'approche des élections régionales et présidentielles. « Je souhaite que les électeurs du Front national votent pour nous » disait-il en février. Darmanin, et derrière lui Macron, flattent l’électorat réactionnaire.

Alors il faut refuser cette campagne crasseuse contre les musulmans, mais il faut aussi arrêter de verser de l'argent public aux responsables religieux, quelle que soit leur obédience !

Les dernières brèves