Strasbourg

Le capitalisme nous pompe l’air

Brève
17/09/2019

source : pixabay

L’association de surveillance de la qualité de l’air Atmo Grand Est vient de présenter son bilan annuel. À Strasbourg, les mesures réalisées sont toutes au-dessus des seuils recommandés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ! Et l’Eurométropole se donne jusqu’à 2030 pour être en conformité avec les critères de l’OMS...

Parmi les principales sources de pollution de l’air, il y a le trafic routier, l’industrie, les installations de chauffage. Dans tous ces secteurs, une gestion collective et rationnelle, où les moyens modernes seraient déployés pour satisfaire les besoins de la population, permettrait de faire des progrès rapides.

Mais sous le capitalisme tout est au final orienté en fonction de ce poison qu’on appelle profit.

 

Les dernières brèves