Explosion de variants en Moselle

Le gouvernement brasse de l’air

Brève
15/02/2021

Face à la situation sanitaire en Moselle avec la diffusion inexpliquée de variants du virus, le ministre de la Santé est venu en urgence à Metz vendredi 12 février... et il est reparti comme il est venu ! Beaucoup de cinéma, beaucoup de vent et rien.

Ce n'est pas le déblocage ce week-end d’un lot de 2 000 doses de vaccin, et maintenant la promesse de 28 000 doses supplémentaires (pour un département d’un million d’habitants !) et l’annonce d’une accélération de la campagne vaccinale qui peuvent être qualifiées de mesures d’urgence. Une fois injecté le vaccin commencera à produire ses effets au mieux dans un mois. Et aujourd'hui quasiment impossible en Moselle comme ailleurs de dénicher un rendez-vous de vaccination.

Pas de gel, pas de masques, pas de tests, pas de vaccins... maintenant c'est pas de séquençage du virus pour voir de quoi il s'agit. La faillite d'une santé publique exangue du fait de la politique de tous les gouvernements - y compris ceux soutenus par Grosdidier qui fait aujourd'hui des moulinets - et la concurrence capitaliste qui fait que les firmes gardent leurs secrets de fabrications aggravent considérablement les conséquences de la pandémie.

Les dernières brèves