ADMR Nancy

L'épuisement en prime

Brève
26/06/2020

Les compliments ne coûtent pas cher...

Pour les aides à domicile de l’ADMR, premier réseau associatif d’aide à la personne en France, la période de l’épidémie de Covid-19 a été très dure, et le déconfinement ne fait pas exception. Les horaires de travail ont été rallongés, jusqu’à faire des journées de 12 heures d’amplitude. Elles rentrent chez elles épuisées le soir, en n’ayant parfois même pas eu le temps de manger correctement le midi.

Et depuis janvier 2020, leur prime d’assiduité de 60 € par mois est totalement supprimée à la moindre absence. Concrètement, cela revient à pousser les salariés à venir travailler quand ils sont malades, alors qu’ils sont en contact avec des personnes vulnérables. En pleine épidémie, c’est vraiment un comble !

Les dernières brèves