Fermeture d’Yto (Saint-Dizier) :  Les salariés attaquent aux prud’hommes

Echo d'entreprise
25/09/2020

L’entreprise Yto, située à Saint-Dizier, est en train de fermer. Plusieurs salariés ont décidé de saisir le tribunal des prud’hommes pour obtenir de véritables indemnités de licenciement. Il faut dire que les indemnités pour ces licenciements sont très inférieures aux précédentes, puisqu’elles n’excèdent pas 15 000 euros.

Sur ce site, les patrons ont démontré qu’ils pouvaient être de toutes les nationalités et penser de la même manière : tirer le maximum de profits avant de se sauver. À une trentaine dans une usine qui a compté jusqu’à 3000 salariés, il n’est sans doute pas possible d’empêcher la fermeture. Mais c’est une bonne nouvelle que les derniers salariés essaient de se défendre, en faisant payer le plus possible le dernier exploiteur en date.