Neuhauser Folschviller (Moselle)

Les travailleurs ne veulent pas se laisser rouler dans la farine

Brève
01/08/2019

Depuis le 28 Juillet, une grève par débrayages de deux heures par jour a été adoptée par les travailleurs de la boulangerie industrielle de Folschviller. Jusqu'au bout, les salariés veulent dénoncer les suppressions d’emplois.

Depuis l'annonce d'un Plan de sauvegarde de l'emploi avec la fermeture annoncée du site de Furst 1 et la suppression de 185 postes, les salariés de l'entreprise Neuhauser vivent dans une inquiétude permanente. La fermeture doit intervenir à Furst 1 à la fin du mois d'août, les premières lettres de licenciement doivent être envoyées en octobre.

Chez Neuhauser à Folschviller, un plan de suppression d’emplois menace 185 postes sur les 450 de la boulangerie industrielle qui fait partie du groupe Soufflet, riche à milliards. La Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) a validé le PSE le 18 juillet dernier, permettant à la boulangerie industrielle de mettre en place le plan de licenciements.

Il n'y a aucune raison pour que les travailleurs fassent les frais d’une énième réorganisation dont le seul but est d'accroître les bénéfices de cette multinationale.