Menaces sur l'hôpital d'instruction des armées Legouest (Metz)

Les urgences du centre-ville en question

Brève
23/12/2019

L'hôpital militaire Legouest fait partie du groupement hospitalier de territoire et accueille les patients civils

Après que la ministre des armées Florence Parly a annoncé que l’hôpital Legouest ne comptera plus à l’horizon 2025 que trois services sur les sept en activité actuellement, les 474 personnes qui y travaillent craignent des « transferts de postes » et le maintien d’un service d’urgences à Metz-centre est menacé.

Dans la ville les urgences sont en effet assurées par Legouest, et il y a également un service d’urgences à l’hôpital privé Claude-Bernard, mais celui-ci doit déménager à Maizières-lès-Metz en 2024. S’il n’y a plus d’urgences au centre-ville, les patients devront aller à celles de Mercy qui sont déjà largement saturées...

Non aux économies sur la santé ! Un service d’urgences de proximité doit être maintenu pour les habitants de Metz.

Les dernières brèves