Procès de l'erreur médicale à l'hôpital de Mercy

Les vrais coupables n’ont pas été jugés

Brève
20/09/2019

L'hôpital de Mercy (CHR de Metz-Thionville)

Une infirmière de l’hôpital de Mercy vient de passer en jugement pour une erreur médicale. Le tribunal correctionnel de Metz l’a déclarée coupable mais l’a dispensée de peine. Le 28 janvier 2015 elle s’était trompée de seringue pour une patiente atteinte d’un cancer du sein.

Celle-ci avait été grièvement brûlée à la cuisse et avait dû subir deux greffes et des complications. Elle en a gardé des douleurs et des séquelles. Elle a dû mener un long combat judiciaire pour obtenir une indemnisation du CHR et, cette fois, pour faire reconnaître son statut de victime par la justice pénale.

Mais, dans ce procès, les vrais coupables, ceux qui décident ou appliquent les suppressions de personnel et imposent une surcharge de travail aux infirmiers, n’étaient pas sur le banc des accusés : la direction du CHR, le directeur de l’ARS, la ministre de la Santé n’ont pas été inquiétés…

Les dernières brèves