TSC, Angecourt, Ardennes

L’opportunisme patronal sauce ardennaise

Brève
20/05/2020

Le patron de TSC a beau jeu de se réjouir de la reconversion de son usine dans la production de masques. Initialement productrice de rideaux pour hôtels de luxe et EHPAD, cette entreprise, au bord du dépôt de bilan en mars dernier, a trouvé dans la crise du Covid-19 une véritable manne.

Les commandes affluent de partout, du CHU de Reims, de la Chambre des métiers, du groupe Barrière (hôtels de luxe et casinos) et l’ARS qui s’inscrit pour l'achat de 750 000 pièces. Le tout est couronné d’une subvention de 30 000 euros de la région Grand Est, destinée à l’équipement en machines.

Le patron s’enorgueillit de cette « belle réussite collective » créatrice d’emplois. Il se garde bien toutefois de préciser que ces 20 nouvelles embauches sont des CDD de 4 mois renouvelables à la discrétion de l’employeur.

Il n’y a vraiment pas à se réjouir de ce que les appétits privés se gavent de deniers publics en usant d’emplois précaires. Pour protéger les profits des patrons, les décideurs sont là, main dans la main.

Une belle réussite collective, ce serait que les travailleurs prennent en main la production et assurent à tous ce dont on a besoin, à commencer par des emplois pérennes et des salaires dignes.

Les dernières brèves