CHRU de Nancy

L’urgence de rouvrir des lits et d’embaucher du personnel

Brève
05/07/2019

285 lits ont été fermés et 400 postes ont été supprimés ces quatre dernières années au CHRU de Nancy

Mardi 2 juillet, des agents du service d’accueil des urgences du CHRU se sont rassemblés dans la cour d’honneur de l’hôpital central et ont interpellé des membres de la direction. Comme leurs collègues de 150 autres services d’urgences, ils dénoncent leurs conditions de travail et le manque de personnel pour répondre à l’afflux des patients et ils réclament des lits dans les services pour désengorger les urgences.

Pendant ce temps la direction du CHRU prépare, sur les injonctions du gouvernement, un nouveau plan de 180 fermetures de lits d’ici à 2023, qui serait assorti, selon l’hebdomadaire « La semaine », de 598 suppressions de postes. La logique financière qui prévaut dans les hôpitaux va encore aggraver la situation !

Pour mettre un coup d’arrêt à cette politique de démolition de l’hôpital public et obliger l’Etat à fournir les moyens nécessaires, il faudra que l’ensemble des hospitaliers se joigne à la mobilisation.

Les dernières brèves