CHRU de Nancy

Officiellement suspendues pendant la pandémie, les suppressions de postes et les fermetures de lits continuent

Brève
10/03/2021

Le plan avait été validé par le Copermo en juillet 2019 pour une durée de cinq ans ; il est appliqué plus vite que prévu alors qu'il est toujours officiellement suspendu !

Selon la direction du CHRU, 275 équivalents temps plein sur les 598 qui avaient été programmés lors du Copermo et 81 lits sur 178 ont été supprimés au CHRU ces deux dernières années.

Rappelons-nous, après les déclarations provocatrices du directeur de l'ARS d'alors qui avaient déclenché un scandale, le ministre de la santé Véran avait assuré : « Tous les plans de réorganisation sont évidemment suspendus à la grande consultation qui suivra [la pandémie] ». On voit ce qu'il en est des promesses ministérielles : près de 50 % des restructurations prévues sont déjà effectives.

Pour le directeur général du CHRU, ces suppressions de postes et de lits permettent de dégager « un gain de marge brute d’environ 40 millions d’euros sur deux ans ».

Mais, en pleine pandémie, elles se paient par de nombreuses déprogrammations d’interventions et par conséquent une aggravation de l’état de santé de bien des malades.

Fichier attachéTaille
Icône PDF Veran_suspend_le_plan_du_Copermo.pdf27.99 Ko

Les dernières brèves