Fermeture annoncée de l'usine Yto (Saint-Dizier)

Paroles de patrons

Brève
01/12/2018

Cette usine emblématique de Saint-Dizier a changé de patron de nombreuses fois. De la Compagnie Internationale de Machine Agricole, à Case puis McCormick et enfin Yto, nombreux sont les patrons à s'être succédé au fil des décennies pour licencier et finalement vider cette usine qui ne servira plus que d'espace commercial.

Tous ces patrons successifs ont promis de sauvegarder l'emploi, en commençant par licencier chaque fois la moitié du personnel. Le groupe chinois Yto ne fait pas exception à la règle : il ne fait que terminer le travail en supprimant les 80 derniers emplois de ce site qui en comptait encore 1500 dans les années 1980.

Les ouvriers se sentent aujourd'hui trahis : leur expérience douloureuse prouve en tout cas que tous les capitalistes du monde parlent la même langue, celle du mensonge aux travailleurs. Les travailleurs ont bien raison de se mobiliser pour les faire payer le plus cher possible.