Magasins Fly

Plan de Sauvegarde des Profits

Brève
27/09/2018

Après un soi-disant Plan de Sauvegarde de l'Emploi (PSE) en 2014 et plus de 1000 licenciements dans l'ex-groupe "Mobilier européen", les magasins et entrepôts de la marque FLY continuent de licencier. Au siège de Kingersheim, à côté de Mulhouse, un nouveau PSE annonce que 80 travailleurs vont perdre leur emploi. D'autres sont concernés à Vendenheim, dans la banlieue de Strasbourg, ou encore à Bourges.

Le groupe avait été coupé en trois après la mise en redressement judiciaire de 2014, maintenant c'est magasin par magasin que cela ferme, sans qu'aucune information ne permette aux travailleurs d'anticiper quoi que ce soit. 

En réalité, les PSE ne sauvegardent que l'argent des patrons, à commencer par ce que les ex-propriétaires de la famille Rapp ont accumulé pendant des dizaines d'années sur le dos des travailleurs. Pour se défendre, les travailleurs devront imposer l'interdiction des licenciements et contrôler eux-mêmes où passent l'argent des entreprises et les profits accumulés.