Cristallerie de Baccarat

Préjudice d’anxiété reconnu

Brève
24/05/2019

Gyrostat (Wikimedia, CC-BY-SA 4.0)

Soutenus par l’Association départementale de défense des victimes de l’amiante (Addeva 54), trente salariés actuels ou anciens des cristalleries de Baccarat se sont vu attribuer 13 000 € chacun au titre du préjudice d’anxiété après plusieurs années de bataille juridique. 

Les salariés au contact avec l’amiante peuvent développer des cancers plusieurs dizaines d’années après.

La cour d’appel avait déjà tranché en leur faveur, mais la direction avait espéré échapper à ses responsabilités en allant en cassation.

C’est un début ; mais il reste encore 420 dossiers à traiter pour Baccarat. Espérons que ce jugement fera jurisprudence.