Langres

Prétendue reprise, véritable précarisation

Brève
11/09/2021

Voulant vanter la reprise, la presse de Haute-Marne s’est fait l’écho d’emplois non pourvus, en grand nombre, dans la région de Langres. 220 emplois seraient ainsi considérés comme vacants dans plusieurs secteurs, comme l’hôtellerie-restauration, les transports, l’industrie ou encore les services à la personne.

Évidemment il s’agit de secteurs pour lesquels les salaires sont très bas et les conditions de travail plus que déplorables. Sans compter que la plupart des postes proposés sont en intérim et sinon précaires.

Le gouvernement a beau prétendre qu’il y a reprise et opportunités d’emplois, la réalité reste que le chômage est massif. En somme on nous ressert la vieille rengaine anti-ouvrière «  il suffit de traverser la rue pour trouver un emploi » ou l’arrogance et le mépris de classe de Macron relayés complaisamment  par les médias.

Les dernières brèves