Plateforme téléphonique Sonéo (Nancy)

Sécurité des données... plutôt que des salariés !

Brève
25/03/2020

Sonéo, une plateforme téléphonique sous-traitant d'Engie, s'occupe du service clientèle. A Nancy, il y a environ 450 salariés. Jusque 100 personnes se retrouvent sur le même plateau.

Depuis le début de l'épidémie, la direction mène la bataille pour faire travailler les salariés malgré les mesures de confinement. Au début, un chèque cadeau de 50 euros était offert pour "récompenser" ceux qui avaient fait garder leurs enfants pour venir travailler. Certains, jugeant les risques trop élevés, sont repartis chez eux, et d'autres ne sont pas venus au travail. Ces réactions ont conforté les syndicats qui ont obtenu le droit de retrait.

Mais le groupe Engie, qui est le donneur d'ordre, refuse toute forme de télétravail car il craint pour la sécurité de ses données. Alors la direction de Sonéo a annoncé que toutes les dispositions légales et sanitaires étaient prises pour obliger les salariés à venir travailler…

Pourtant les recommandations des spécialistes sont claires : il faut limiter les contacts pour empêcher le virus de se propager...

Les dernières brèves