Chaumont : un manifestant en procès

Un acharnement révoltant

Brève
04/09/2021

Yannick Plaisir, manifestant connu à Chaumont depuis les Gilets Jaunes et aujourd'hui anti-pass sanitaire, est passé au tribunal correctionnel vendredi 27 août. Il lui était reproché d'avoir appelé un jour à manifester sans autorisation, à n'avoir pas respecté un autre jour le parcours de la manifestation qu'il avait déposée, et pour couronner le tout, d' "incitation à la rébellion".

Sans attendre un quelconque procès, l’État lui avait imposé une interdiction de manifester, un contrôle judiciaire strict impliquant de ne plus s'exprimer publiquement et l'obligation de pointer régulièrement au commissariat. Son dernier passage au commissariat s'est d'ailleurs transformé en une énième garde à vue.

Devant l'évidence, la plupart des chefs d'accusation ont été abandonnés. Yannick a cependant été tout de même condamné à deux mois de prison avec sursis... et le parquet a fait appel de cette condamnation jugée trop clémente quelques jours plus tard.

C’est de l'acharnement policier et judiciaire contre un militant avec un autre objectif affiché : dissuader et inquiéter ceux qui protestent contre le pass sanitaire et le renforcement de l’arbitraire patronal qu’il autorise.

Les dernières brèves