Résultats des élections dans le Grand Est

Un résultat encourageant pour la liste LO malgré une abstention record

Brève
22/06/2021

Abstention record de France dans le Grand-Est à plus de 70% des inscrits ! Dans ce contexte, nous sommes les seuls à progresser en nombre de voix : la liste Lutte ouvrière passe de 26 394 voix en 2015 à 28 090 voix cette année, soit 1 696 électeurs de plus – en pourcentage de 1,48% à 2,6%.

Du côté du RN, donné en tête et qui est second, c’est plutôt la soupe à la grimace : il a presque trois fois moins de voix qu’en 2015 (227 774 au lieu de 641 120). La tête de liste du RN, ce coup-ci, était Laurent Jacobelli… qui conduisait en 2015 la liste de Debout La France. Il remplaçait Florian Philippot, tête de liste en 2015, qui ce coup-ci conduisait une liste Les Patriotes qui a recueilli 74 980 voix et 6,95%.

Jacobelli, omniprésent sur le plateau des chaînes d’info, a tenté sa chance au RN comme d’autres politiciens de droite : en Moselle, la liste RN était menée par le sénateur de droite, ex-UMP, Masson ; en Meurthe-et-Moselle, elle était conduite par l’ex-député UMP Philippe Morenvillier. Voilà ceux qui se prétendent antisystème : de vieux chevaux de retour de la droite !

Dans la seule mairie RN du Grand-Est, Hayange en Moselle, il y a plus de 78% d’abstentions. Certes, le RN est très largement en tête avec 46,75% mais il perd des voix par rapport à 2015 (1 113 voix au lieu de 1 977). Il en perd moins toutefois que les deux listes de gauche qui ont vu partir, elles, près de 900 de leurs électeurs dans cette petite ville ouvrière longtemps dirigée par la gauche. Une ville où dominent les fameux hauts fourneaux de Florange fermés par ArcelorMittal sous Hollande… et malgré ses promesses.

C’est un profond dégoût pour les élections qui s’est exprimé à travers cette abstention record où durant la campagne nous avons souvent entendu dire le mot de Coluche « Si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que ça serait interdit ». Dans ce contexte, nos résultats, certes modestes, sont encourageants.

Les dernières brèves