Hypermarché Leclerc de Vandoeuvre

Un suicide accusateur

Brève
14/01/2020

Mardi 14 janvier à 10 heures une centaine de personnes se sont rassemblés sur le rond-point devant le Leclerc

Samedi 11 janvier, quelques minutes après sa prise de poste à 5 heures dans l’entreprise, Maxime Chéry, délégué du personnel FO, s’est suicidé en se tirant une balle dans le rayon où il travaillait. Une lettre a été trouvée sur lui, dans laquelle il mettait en cause son responsable hiérarchique.

Depuis plusieurs mois il vivait un enfer au travail, harcelé par son chef de service. Son engagement syndical n'y était pas étranger. La direction du Leclerc était parfaitement au courant puisqu’au mois d’août il avait eu un entretien avec le directeur. Sa collègue qui l’accompagnait avait interpellé ainsi le directeur : « Vous attendez quoi pour intervenir ? Qu’il se pende ? »

Dès samedi, les camarades de syndicat de Maxime ont manifesté leur colère avec cette banderole accusatrice : « Leclerc assassin ! » La responsabilité de la direction est en effet écrasante dans l’engrenage qui a poussé ce travailleur à ce geste irréparable. Mardi 14 janvier, une centaine de manifestants ont protesté contre cette mort injuste devant le magasin et dénoncé les pressions patronales.

Les dernières brèves