Mulhouse

Une mobilisation réussie

Brève
17/06/2020

Des soignants déterminés

Les soignants sont arrivés des différents hôpitaux et Ehpad de la région mulhousienne en cortège, en blouse, avec panneaux et banderoles. Aides-soignantes, infirmières, médecins, personnel administratif, étudiants infirmiers, et aussi sapeurs-pompiers… Avec plusieurs milliers de manifestants, on n'avait jamais vu une telle mobilisation de la santé ici. Le journal régional, L'Alsace, parlait d’ailleurs d'une "marée blanche mulhousienne".

Après s'être rassemblés au centre-ville, les manifestants sont partis en cortège dynamique dans les rues commerçantes, sous les applaudissements des passants. « République en marche, hôpital à l’arrêt », « On veut pas la médaille, mais la maille », «Hommage à nos morts du Covid, plus jamais ça», « Médaillés mais mal payés », « Soignants mais pas esclaves », « SOS Urgences en détresse : qui va me soigner quand l’hôpital sera mort? », ou encore «Privé Public même combat»... pouvait-on lire sur les pancartes et banderoles. Tous partageaient le sentiment que ça ne peut pas continuer comme ça. 
Depuis le mois de mars 2019, le service des Urgences était en grève contre le manque criant de moyens et de personnel. Avec l'épidémie, le personnel du groupe hospitalier de Mulhouse a été littéralement submergé par le nombre de patients, alors qu'il était déjà en difficulté.

Depuis le 1er mars, d'après les chiffres du groupe hospitalier, près de 2000 patients Covid y ont été pris en charge, près d’un millier y sont décédés. Les malades des Ehpad n’ont rapidement plus été admis en réanimation. Aujourd’hui, il n'y a quasiment plus de nouvelles hospitalisations, mais une centaine de patients Covid y restent hospitalisés. Et déjà, l’ARS planifierait de nouvelles fermetures de lits de réanimation.  

Face à cette situation, les travailleurs de la santé ont montré leur détermination à se faire entendre et à ne pas se contenter de promesses ou de médailles.

Les dernières brèves