Vaccination à Joinville (Haute-Marne)

Une opération éphémère qui illustre l'incurie permanente

Brève
23/04/2021

En un week-end, les 17 et 18 avril, les 780 doses de vaccin Pfizer arrivées à Joinville (3000 habitants) ont été injectées. La cadence était de 36 vaccinés par demi-heure. Une telle opération éphémère a nécessité moins de 25 personnes, et un énorme travail de prise de rendez-vous : 1600 appels ont été reçus. Comme quoi, lorsqu’on s’en donne les moyens, il n’y a pas d’obstacles à la vaccination.

Le scandale, c’est qu’aujourd’hui encore plus de deux millions des plus de 75 ans ne sont toujours pas vaccinés, que les annonces de Macron et Véran sur la vaccination des plus de 55 ans ne sont souvent  que pipeau et effets d’annonce.

En période de « guerre » (c’est ce que nous a dit Macron),  l'État de la bourgeoisie sait prendre les mesures. Celles qui seraient aujourd'hui à la dimension du danger sont connues : réquisitions des stocks qui dorment dans les hangars pour mettre fin à la spéculation, suppression du monopole sur les brevets, contrôle et planification de la production des vaccins imposées à l’industrie pharmaceutique pour produire en masse les doses nécessaires.

Mais ce qu’ils sont prêts à imposer pour tuer, ils se refusent à l’imposer pour sauver des vies.

Les dernières brèves