Forges de Bologne :  une semaine de grève

Echo d'entreprise
30/07/2021

Aux forges de Bologne, en Haute-Marne, les salariés forgerons du département Moteur se sont mis en grève du 12 au 19 juillet. C’est le premier secteur qui doit déménager de Bologne à Chaumont, le reste de l’usine suivra au fil des mois.

L’ambiance était tendue, d’autant que ce déménagement s’accompagne de louanges de tout le petit monde des serviteurs du patronat, notamment des élus locaux. Entendre dire autant de bien de son patron et constater que pour la deuxième année de suite il n’y aura pas d’augmentation de salaire, c’était trop. Le secteur entier s’est mis en grève et a tenu une semaine.

Les travailleurs y ont gagné de pouvoir rétablir la vérité. En effet la situation n’est satisfaisante que pour la direction. Les salariés voient que la modernisation de l’organisation permise par le nouveau site est prévue pour accroître la charge de travail et supprimer des postes. Ils ont pu rappeler que la centaine d’embauches prévues et tant louées par le quotidien local permettent tout juste de revenir à l’effectif d’avant-­Covid, et n’empêche pas que la direction prévoie, au terme du déménagement, de réduire encore l’effectif.

Les politiciens locaux prétendent que payer avec l’argent public un nouveau site au groupe LISI, propriétaire des Forges, sauvegarde l’emploi. La réalité est exactement l’inverse. La grève des forgerons a permis de le rappeler.