Reims :  Agression odieuse de militants kurdes

Communiqué
19/11/2016

Lutte ouvrière dénonce l’agression dont ont été victimes les militants kurdes présents dans leur stand, place d’Erlon, à Reims vendredi 11 novembre.

La bande de nervis qui les ont agressés, armés de barres de fer et en arborant le drapeau turc, voulaient sans doute appliquer ici la politique de répression pratiquée par les dirigeants d’Ankara contre le désir de liberté des populations kurdes.

Lutte ouvrière affirme sa solidarité avec les militants kurdes agressés et son exigence, en toute circonstance, du respect de la liberté d’opinion et d’expression, à Reims comme sur tout le territoire.

Thomas ROSE (Lutte ouvrière Reims)