Au bal des prétendants à l’Elysée, une candidature communiste pour faire entendre le camp des travailleurs

Communiqué
13/12/2016

Nathalie Arthaud sera la candidate de Lutte ouvrière à l’élection présidentielle du 23 avril et Lutte ouvrière sera présente dans toutes les circonscriptions de Lorraine aux législatives.

Au milieu du concert des politiciens au service des riches, il faut que ceux qui ne croient pas aux sauveurs suprêmes affirment qu’ils ne sont pas dupes des bateleurs d’estrade. Car celui qui sera élu au second tour sera un ennemi du monde du travail.

Au premier tour, le vote Lutte ouvrière pour Nathalie Arthaud sera un vote communiste, un vote de fierté ouvrière. Ceux qui font marcher la société mais à qui tous imposeront efforts, sacrifices, quand ils ne vont pas jusqu’à nous diviser selon notre origine ou notre couleur de peau, doivent dire leur refus. Notre seule nationalité, c’est celle de travailleur. 

Il faut mettre fin au chômage en interdisant les licenciements et en partageant le travail entre tous. Il faut augmenter les salaires et les pensions, et il est indispensable que le monde du travail mette son nez dans les comptes des entreprises. Même si cela ne s’obtiendra pas par le bulletin de vote mais par de puissantes luttes collectives, il faut le dire haut et fort aux élections. 

C’est pour discuter de la situation que les militants de Lutte ouvrière seront : 

Jeudi 15 décembre à Metz Colonne Merten et Entrée du St Jacques de 10h30 à 12h30 et de 15h30 à 17h30

Vendredi 16 décembre Saint-Avold Place Paul Collin de 9h30 à 11h30 et de 15h à 17h

et à Sarreguemines Rue Sainte Croix de 10h à 12h et de 15h à 17h

Samedi 17 décembre  Thionville dans les rues piétonnes de 10h à 12h et de 14h30 à 16h30